Rechercher

Le Jing

La vitalité le Jing, la quintessence de l’Homme




Partie I) Le Jing inné :

La quintessence de l’Homme se nomme Jing en chinois, cela signifie une

force innée mais aussi une impulsion d’amour, un grand acte d’amour.

On distingue deux types de Jing : le Jing inné celui qui est fourni par les deux parents lors de la procréation. On peut se comparer cela à un « compte en banque » que les parents lèguent à leur enfant, ce compte contient un capital qui est limité et non renouvelable et doit être préservé au maximum.

Le Jing correspond donc à un principe vital qui se manifeste par toutes formes.

Il est la condition préalable à une interaction sans faille entre les mouvements et l’espace, les Energies et les substrats…

C’est un enchainement de rythme des manifestations.

Le Jing, est une pierre angulaire pour déterminer le futur des êtres et il est indispensable à la vie.

Il détermine l’Energie innée de la personne et se développe et s’améliore lors de la grossesse notamment avec une bonne alimentation, un état d’esprit positif, un peu d’activité et beaucoup de repos.

Jing cache la programmation de notre existence, le potentiel de vie ! Il existe tellement de possibilités, celui ci absorbe les informations primordiales pour notre vie entière. Il agit plus tard aussi en tant que support de réserve.

Cette quintessence est l’essence primaire, à la fois subtile et elle se stock dans les Reins, au plus profond de l’être.

L’Energie des Reins nous permet de conserver nos réserves, c’est un disque dur qui redistribue de l’Energie à tous nos organes (fonctions psychologiques et physiologiques).

Le Jing transmit à l’enfant sera sa base, une partie très subtile, raffinée, et affutée par l’enfant et sa mère au cours de la grossesse.

Peindre engage, une toile, des couleurs et une intention, le Jing englobe ces trois actions. C’est aussi toutes les couleurs de la nature.

Nous nous devons de faire bon usage de notre Jing que nous avons reçu au début de notre existence.

C’est à nous de décider et veiller à ce que celui ci soit intact et opérationnel, telle une fleur quintessence.

Ce bon usage signifie que nous devons veiller à remplir les greniers avec du Jing acquis pour ne pas épuiser la partie Innée trop tôt.

Cela passe par l’alimentation, les nutriments que nous donnons à notre corps, mais aussi notre manière/façon de respirer et d’être en mouvement dans notre environnement.

Ce que nous approfondirons dans le prochain article, dans la Partie II !


87 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout